Lignes directrices pour le dépistage et la prise en charge de la fatigue liée au cancer

Consultez ces lignes directrices de pratique de 2011 pour connaître les meilleures façons de prendre en charge la fatigue chez les patients adultes atteints de cancer

Ce rapport indique les pratiques de dépistage, d’évaluation et de soins pour prendre en charge la fatigue chez les patients adultes atteints de cancer ayant été recensés à l’aide de l’Échelle d’évaluation des symptômes d’Edmonton (ESAS).

Ces lignes directrices s’appliquent aux adultes atteints de cancer à toutes les étapes des soins contre le cancer, peu importe le type de cancer, le stade de la maladie ou le type de traitement. De plus, ces lignes directrices ne se concentrent pas sur la prise en charge de la fatigue avant un diagnostic de cancer, mais elles reconnaissent ce facteur de risque pendant une évaluation. Lorsque des différences s’appliquent, notamment en raison de la situation clinique, celles-ci sont notées.

La fatigue liée au cancer est différente de la fatigue ressentie par les adultes de la population générale dans la vie quotidienne. Les définitions de la fatigue liée au cancer varient. Toutefois, toutes les définitions comprennent un sentiment subjectif de manque d’énergie ou d’exténuation dû au cancer ou au traitement contre le cancer qui est disproportionné par rapport au niveau d’activité, qui n’est pas soulagé par le repos et qui empêche d’accomplir les activités du quotidien. Vu la forte prévalence de la fatigue parmi les personnes vivant avec un cancer et les survivants, il faut procéder fréquemment à un dépistage et à une évaluation afin de s’assurer que la fatigue ne nuise pas à la qualité de vie du patient.

Les résultats du rapport indiquent que le dépistage de la fatigue doit comprendre une anamnèse détaillée du patient. Le profil de la fatigue du patient et ses effets, particulièrement les facteurs de risque qui peuvent être évités, doivent également être notés pendant l’évaluation. De plus, les patients doivent être informés au sujet de la fatigue, de la prise en charge des symptômes et des traitements possibles.

Après avoir traité les causes réversibles de la fatigue comme la dépression, l’anémie et la douleur, les approches suivantes peuvent être utilisées pour gérer la fatigue :

  • augmentation des activités et de l’exercice;
  • stratégies d’économie d’énergie;
  • gestion du stress et interventions psychosociales;
  • réduction des perturbations du sommeil.

L’Initiative relative à l’approche centrée sur la personne du Partenariat vise à améliorer l’expérience des patients. Nous travaillons avec des partenaires de partout au Canada pour trouver les meilleures façons d’intégrer une approche centrée sur la personne tout au long du parcours du cancer d’une personne et de contribuer à assurer la transmission de l’information à chaque étape. Les répercussions d’un diagnostic de cancer vont bien au-delà de la maladie physique. Toutes les facettes de la vie d’une personne sont touchées. L’initiative s’est concentrée sur la production de rapports sur l’expérience des patients et cherche à donner aux fournisseurs de soins de santé des outils et des ressources centrés sur le patient, validés et normalisés.

Document à télécharger