Amélioration des TRA : fiches de rendement normalisées

Appliquer des mesures et des rétroactions cohérentes, en vue d’améliorer les taux de rappel pour anomalie

Les fiches de rendement normalisées aident les radiologistes à appréhender leur rendement personnel et à savoir où il se situe par rapport à celui de leurs pairs. Grâce à des fiches de rendement suivant un ensemble de mesures standard, les radiologistes peuvent repérer les domaines dans lesquels ils doivent s’améliorer et les mesures à mettre en œuvre pour atteindre leurs objectifs.

Les fiches de rendement normalisées dans la pratique

Une rétroaction normalisée peut véritablement changer la donne. Un programme provincial canadien de dépistage a signalé une réduction des taux de rappel pour anomalie de 9 % à 6 %, après avoir introduit des rétroactions confidentielles et des fiches de rendement normalisées pour les radiologistes.

Il existe de nombreuses façons de créer et d’utiliser des fiches de rendement normalisées. Le Royaume-Uni, par exemple, a recours à un système de rapports de suivi de l’activité des radiologistes à base de quadrants, offrant, à chacun d’entre eux, des recommandations sur la façon de passer du quadrant où il se trouve au quadrant supérieur.

Au Canada, Santé Ontario et l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario ont mis au point un mécanisme similaire. La Colombie-Britannique et le Québec utilisent déjà certains éléments de ce système, et plusieurs autres provinces ont recours à diverses formes de rétroaction et de rapports normalisés pour mesurer le rendement des radiologistes.

Mise en œuvre concrète

Les programmes de dépistage organisé du cancer du sein mettront plus facilement en œuvre cette approche en adoptant les mesures suivantes :

  1. Création de fiches de rendement normalisées pour tous les radiologistes comprenant toujours les mêmes statistiques (par exemple le taux de détection de cancers, les valeurs prédictives positives, les faux positifs, le nombre d’interprétations et le taux de rappel pour anomalie)
  2. Attribution à chaque radiologiste, en fonction de sa note, d’objectifs personnels à court terme et à long terme, accompagnés de conseils sur la façon de les atteindre
  3. Organisation d’un suivi obligatoire avec les radiologistes dont le rendement est inférieur au niveau souhaité, afin de pouvoir discuter de stratégies d’amélioration

Clés du succès

  • Données à jour accessibles rapidement
  • Objectifs et échéanciers clairs
  • Comparaisons non ambiguës, entre les programmes, entre les provinces, etc., en matière de rendement
  • Prise en compte des commentaires des radiologistes pour améliorer les modèles

Défis à surmonter

  • Coûts
  • Motivation et participation des radiologistes

Approches supplémentaires pour améliorer les taux de rappel pour anomalie dans le dépistage du cancer du sein par mammographie

Apprenez-en davantage sur l’examen par les pairs et le mentorat, la formation, le nombre minimal d’interprétations, l’interprétation par lots et la double interprétation.