Amélioration des TRA : interprétation par lots

Améliorer la précision d’interprétation, en permettant aux radiologistes de rester concentrés sur cette activité sans être interrompus

L’interprétation par lots est un processus au cours duquel un radiologiste interprète, au cours d’une même plage horaire, plusieurs mammographies, sans être interrompu. Une telle approche améliore la précision du dépistage, en permettant au radiologiste de mieux se concentrer lors de l’interprétation de chaque mammographie.

L’interprétation par lots dans la pratique

La clé d’une interprétation par lots efficace consiste à offrir aux radiologistes des plages horaires réservées, dans un environnement sombre et calme, pour qu’ils puissent interpréter les mammographies sans être interrompus. Selon l’organisation, le nombre de clichés pouvant être interprétés lors d’une séance va de 40 à 100.

La plupart des provinces canadiennes recommandent l’interprétation par lots; toutefois, son adoption et sa mise en œuvre concrète varient d’un centre à l’autre. Un centre est doté d’une installation centrale au sein de laquelle les radiologistes se rendent pour effectuer les interprétations par lots, leurs postes de travail se trouvant dans une pièce fermée, équipée de rideaux occultants, située à l’écart des zones généralistes du centre. La plupart des provinces et des territoires comparent également les mammographies effectuées avec un minimum de deux examens similaires précédents, lorsqu’ils sont disponibles.

Mise en œuvre concrète

Les programmes de dépistage organisé du cancer du sein mettront plus facilement en œuvre cette approche en adoptant les mesures suivantes :

  1. Transformation de l’interprétation par lots en une pratique standard
  2. Attribution d’un local sombre et calme aux radiologistes, réservé aux interprétations par lots
  3. Maintien des comparaisons des mammographies effectuées avec au moins deux mammographies antérieures

Clés du succès

  • Conditions appropriées
  • Séparation entre les interprétations de diagnostic et de dépistage

Défis à surmonter

  • Retards causés par la nécessité d’accumuler un nombre suffisant de mammographies pour constituer un lot pouvant être interprété
  • Déficit en matière d’infrastructures permettant de comparer les mammographies effectuées avec des mammographies précédentes de différents types
  • Ressources nécessaires pour récupérer des mammographies précédentes

Approches supplémentaires pour améliorer les taux de rappel pour anomalie dans le dépistage du cancer du sein par mammographie

Apprenez-en davantage sur l’examen par les pairs et le mentorat, la formation, les fiches de rendement normalisées, le nombre minimal d’interprétations et la double interprétation.